Millenium

Ouaaaouuuu… Alors là, ça déchire ça décoiffe ça déboîte… J’ai vu pas mal de bons films récemment, mais là…

Évidemment, il y a déjà le fait que j’aime ce genre d’histoire à suspense, où on essaie de deviner ce qui va arriver avant que ça n’arrive. Ensuite, il est intéressant de noter qu’il s’agit d’un film suédois. Alors oubliez les polars étasuniens avec des scènes de bagarres improbables qui durent un quart d’heure et qui n’apportent rien, ou les scénarii qui tiennent sur un timbre poste. C’est d’ailleurs amusant ce coté exotique quand on entend les noms des personnages : Mikael Blomkvist, Lisbeth Salander, Henrik Vanger…

En toute honnêteté, avouons que je n’avais pas lu le roman (ou les romans, il paraît qu’il s’agit d’une trilogie) dont ce film est l’adaptation. C’est pourquoi l’ensemble de l’histoire était une découverte, truffée de surprises. Et des surprises, il y en a. Il y a le fil de l’histoire bien sûr : un journaliste se trouvant dans une tempête médiatique est mandaté par un riche industriel pour enquêter sur la disparition mystérieuse de sa nièce plus de trois décennies auparavant, alors qu’elle était âgée de seize ans. À lui seul, ce fil conducteur est déjà riche en rebondissements et idées bien pensées (des passages « spécial geek », des p’tites vengeances personnelles qui donnent chaud au coeur, des scènes à la Agatha Christie, etc.). Ajoutez à ça les histoires personnelles des personnages, tous hauts en couleur, et vous obtenez deux heures trente de pur plaisir.

Et coté acteurs… Noomi Rapace (qui aidera le journaliste dans son enquête) est totalement bluffante de dualité et de contrastes : humaine et sombre, hors la loi et juste… elle tient ce rôle à merveille. Michael Nyqvist (le journaliste), avec son air saxon rappelant quelques personnages des séries allemandes qui passent parfois dans nos petites lucarnes joue avec justesse et se révèle vif… Enfin, coté réalisation, le rythme est tout bonnement parfait : ni trop lent, ni trop rapide. On ne devine pas ce qui va arriver un quart d’heure avant, et inversement, on n’a pas constamment l’impression d’être à la traîne à cause de dénouements capillotractés et tordus.

Franchement, au cas où vous ne l’auriez pas encore compris : si vous n’avez le temps que pour aller voir un film actuellement, foncez. Pour ma part, j’attends avec une impatience non dissimulée les deux prochains opus.

download Fond musical : Alicia Keys – Fallin

Commentaire

Millenium — 8 commentaires

  1. terrible le film
    du pur jus de suspense, violence, noirceur humaine
    sans mièvrerie, sans trucs bizarres, de mecs qui ressuscitent à la fin du film, etc
    vachement bien joué
    paysages suédois magnifiques
    histoire machiavélique et histoire de l’humain dans toute sa complexité et beauté.

  2. et puis çà sort des trucs gnan gnan surfaits des ricians
    avec une fausse histoire d’amour édulcoré
    la victime un peu con-con
    le gentil super beau et pur
    etc, etc

    le film résonne encore en moi, ce sont des personnages pleins, remplis d’humanité, obscure et lumineuse.

  3. les livres sont encore mieux, plus subtils, encore plus différents de ce qu’on voit d’habitude… A lire 🙂

  4. @nea: drôle de coïncidence, on vient à l’instant de me dire exactement la même chose. Comme j’ai déjà aimé le film… j’imagine déjà comment je vais aimer les bouquins (surtout si tu mes les conseilles). Je crois que plutôt que d’attendre les prochaines adaptations sur la toile, je vais courir m’acheter la trilogie… 😉 Au plaisir de te relire…

  5. Ping : desvigne.org » Blog Archive » Millenium 2 : le film

Laisser un commentaire