FlickR : une solution de sauvegarde à moindre coûts ?

Travaillant dans un service informatique, je ne vous conterai pas toutes les fois où des utilisateurs nous ont amené leur PC avec un disque dur HS. Et souvent avec un résultat catastrophique : des centaine de Mo de données perdues. Parmi lesquelles : les précieuses photos numériques du p’tit dernier depuis sa naissance.

Et oui, depuis le numérique, les gens (et moi le premier) n’ont pas le réflexe de faire tout de suite développer leur photos. On conseille de faire des sauvegardes (sur disque externe, CD, DVD, etc.), mais pour ça aussi, la négligence semble être la règle.

Perso, j’ai opté pour une solution esthétique : un NAS (je traduis pour les néophytes : un disque externe disponible sur le réseau), avec deux disques en RAID1 (les données sont dupliquées automatiquement sur les deux disques, la panne d’un seul disque n’étant alors plus catastrophique). Esthétique certes, mais pas sans inconvénient : l’investissement n’est pas négligeable (compter 200 € pour un NAS avec deux disques de 1 To). Et que faire si les cambrioleur vous piquent votre PC et votre NAS ? Sans compter que si la panne d’un des deux disques n’est pas fatale, le problème se complique pour les non informaticiens quand c’est le NAS lui-même qui est HS (et pas un disque), certaines marques de NAS utilisant des technologies propriétaires pour gérer le RAID.

L’alternative à la mode se résume dans un mot magique : le cloud (traduire : le nuage). Les sirènes de l’industrie vous invitent à sauvegarder vos fichiers « sur le net ». On ne sait pas trop où sont les serveurs, comment ils sont protégés/sauvegardés, comment récupérer ses données quand la boîte sera en train de couler et que tout le monde sera connecté en même temps pour sauver les meubles… mais bon, pourquoi pas ? Si on garde ses données sur son PC et sur le cloud, c’est toujours mieux que de ne pas faire de sauvegarde du tout.

Le problème du cloud est que les tarifs pratiqués pour les gros volumes (je parle de centaines de photos prises avec un réflexe numérique, disons… 500 Mo par exemple) sont prohibitifs. J’ai bien testé quelques solutions low cost, mais les temps d’accès étaient si lennnts qu’il ne fallait pas trop compter dessus sérieusement.

Or, à défaut d’être la solution pour tous vos documents (à moins d’abuser de la stéganographie), FlickR est une solution intéressante…

FlickR, tout le monde connaît, c’est un site de partage de photos. L’ouverture du compte est gratuite, mais il y a pas mal de limitations : la bande passante est limitée (300 Mo par mois), on ne voit que les 200 dernières photos déposées, les photos ne sont pas accessibles dans leur taille originale, etc. Il a toujours été possible de transformer son compte gratuit en compte « pro », payant. Mais j’avais en tête qu’initialement, même les comptes « pro » étaient assez limités. Or, j’ai relu tout ça hier soir : je ne sais pas depuis combien de temps c’est le cas, mais les comptes pro n’ont plus de limite. On peut stocker (en théorie) un nombre illimité de photos, dans un nombre illimité d’albums, toutes sont visibles et dans leur résolution originale, le tout pour… environ 18 € par an ! Autant dire qu’il faudrait 12 ans pour amortir votre propre NAS de 1 To… Ainsi, si vous couplez un compte FlickR pro avec un logiciel de synchronisation automatique compatible (comme conduit sous Linux par exemple, mais il en existe moult sous Windows et Mac), il devient tout a fait pertinent et économique de faire les sauvegardes de ses photos sur FlickR. Maintenant, je ne veux plus voir personne pleurer parce que le disque dur de son PC est HS… 😉

download Fond musical : Cyndi Lauper – Time after time

Commentaire

FlickR : une solution de sauvegarde à moindre coûts ? — 7 commentaires

  1. Oui mais …
    … comme tu le dis, FlickR n’est que pour les images. Et les vidéos, ça prends aussi pas mal de place. Quant aux MP3 légaux …
    De mon côté, j’ai aussi un NAS (enfin, un serveur Linux multi-fonction), avec une boîboîte multi-usage (http://www.wdc.com/fr/products/products.aspx?id=330) dont j’ai un peu détourné l’usage premier pour faire des copies croisées (+ gravure régulière de DVD de sauvegarde).
    C’est vrai que j’attends avec impatience que le Cloud devienne plus accessible (je suis client de Dropbox, version gratuite)

  2. en voilà une idée qu elle est pas bête … moi qui flippe tjs d avoir un souci ds le pc et perdre mes photos ! du coup je grave … ms là mon graveur est naz et mes dernières photos ne st que ds mon pc … et bien pour me rassurer je vais les mettre sur mon compte flickr 😉 merci Manu
    ps coincidence j ai écouté time after time cet ap midi …

  3. @Rachel: oui, mais il te faudra la version pro si tu veux que ça marche vraiment… Quoi que. En théorie, si tu n’as pas besoin de sauvegarder plus de 300 Mo par moi, tu peux très bien sauvegarder sur un compte gratuit, et ne payer que lorsque tu as besoin de récupérer tes backups. Oui bon je sais, c’est pas très honnête… et 18 €/an, ça n’est pas la ruine 😉

  4. Ping : desvigne.org » Blog Archive » Stockage en ligne, suite…

  5. Ping : Projet dégooglelisation : conclusion (provisoire ?) | desvigne.org

Laisser un commentaire