Projet dégooglelisation phase 2 : bye-bye GMail – partie 2, la migration

Migration GMailDans le billet précédent, je vous indiquais deux pistes d’alternatives à GMail (Net-C.com et web4all). Que vous ayez choisi l’une ou l’autre de ces solutions, voire une autre voie qui vous est propre, vous avez certainement envie de récupérer vos anciens email, carnet d’adresses, agenda… Voici de quoi vous aider.

1) Les courriels

Pour migrer vos emails, je vous propose deux solutions : la solution graphique « pour les nuls » qui utilise le client de messagerie Thunderbird, et la solution pour les geek qui utilise imapsync.

Solution 1 : version « pour les nuls ».

Cette solution est simple et assez graphique. Installer tout d’abord Thunderbird (par ici pour monsieur tout le monde, ou « sudo apt-get install thunderbird » pour les linuxiens version debian). Lancez Thunderbird, et donnez vos identifiants GMail. Thunderbird devrait vous trouver automatiquement les paramètres du serveur IMAP de Google :

IMAP-GMail

Une fois tous les dossiers synchronisés (ça peut prendre du temps, suivant le nombre d’emails et de « libellés » que vous avez créé chez GMail), vous pourrez créer un second compte de courrier en allant dans « Menu options/Préférences/Paramètres des comptes », et tout en bas, « Gestion des comptes/Ajouter un compte de messagerie ». Mettez votre nom, votre toute nouvelle adresse email, votre mot de passe. Cliquez sur « Continuer » puis sur « Configuration manuelle ». Voici les informations à mettre selon le prestataire choisi :

Chez Net-C.com :

  • Serveur entrant IMAP : mail.net-c.com
  • Port IMAP : 993
  • Sécurité IMAP : SSL
  • Authentification IMAP : Mot de passe normal
  • Identifiant IMAP : votre adresse email chez net-c.com
  • Serveur sortant SMTP : mail.net-c.com
  • Port SMTP : 465
  • Sécurité SMTP : SSL
  • Authentification SMTP : Mot de passe normal
  • Identifiant SMTP : votre adresse email chez net-c.com

Chez web4all.fr :

  • Serveur entrant IMAP : imap.web4all.fr
  • Port IMAP : 993
  • Sécurité IMAP : SSL
  • Authentification IMAP : Mot de passe normal
  • Identifiant IMAP : votre adresse email chez web4all.fr
  • Serveur sortant SMTP : smtp.web4all.fr
  • Port SMTP : 465
  • Sécurité SMTP : SSL
  • Authentification SMTP : Mot de passe normal
  • Identifiant SMTP : votre adresse email chez web4all.fr

Une fois ce second compte configuré, il ne vous reste plus qu’à sélectionner vos emails du dossier « Courrier entrant » de votre compte GMail, et de les glisser dans le dossier « Courrier entrant » de votre nouveau compte Net-C.com ou web4all.fr. De même, glissez directement vos dossiers du compte GMail vers votre nouveau compte :

Migration des dossiers dans Thunderbird

Solution 2 : version « pour les geeks ».

La version que j’ai utilisée est plus automatique (pas besoin de glisser les dossiers un par un), mais est un peu plus technique. Il faut tout d’abord installer imapsync, qui n’est plus un package standard sous Ubuntu. Voici donc la procédure que j’ai utilisée sous Ubuntu 12.04 LTS :


$ sudo apt-get install git makepasswd rcs perl-doc libmail-imapclient-perl libmail-imapclient-perl libterm-readkey-perl libio-socket-ssl-perl libdigest-hmac-perl liburi-perl libfile-copy-recursive-perl libio-tee-perl libunicode-string-perl makepasswd rcs perl-doc libio-tee-perl git libmail-imapclient-perl libdigest-md5-file-perl libterm-readkey-perl libfile-copy-recursive-perl libunicode-string-perl
$ git clone git://github.com/imapsync/imapsync.git
$ cd imapsync
$ mkdir dist
$ sudo make install

Et voici un exemple de script à lancer — à adapter selon vos besoins — pour faire la migration (voir « man imapsync » pour en savoir plus sur toutes les options) :


#!/bin/sh

SERVER1=imap.googlemail.com
PORT1=993
UNAME1=e.desvigne@gmail.com
PWORD1=**********
SERVER2=imap.web4all.fr
PORT2=993
UNAME2=emmanuel@desvigne.cmoi.cc
PWORD2=**********

imapsync --syncinternaldates --useheader 'Message-Id' \
--host1 ${SERVER1} \
--port1 ${PORT1} \
--user1 ${UNAME1} \
--password1 ${PWORD1} --ssl1 \
--host2 ${SERVER2} \
--port2 ${PORT2} \
--user2 ${UNAME2} \
--password2 ${PWORD2} --ssl2 \
--authmech1 LOGIN --authmech2 LOGIN --split1 200 --split2 200 \
--include="[Dossier1]" \
--include="[Dossier2]"

2) Le carnet d’adresses

Voici certainement l’opération qui m’a fait perdre le plus d’heures. Au départ, ça semble simple : il suffit d’aller dans « GMail », puis dans « Contacts », sélectionner « Tous les contacts », et le format « vCard » (ne pas utiliser les exports CSV c’est un vrai casse-tête). Vous téléchargez alors le fichier vCard qui contient toutes vos adresses. Et dans Zimbra, vous allez dans « Préférences », « Importer/Exporter », et vous importez le fichier vCard précédemment généré. Et ça marche super bien… Sauf pour les photos 🙁 Si vous n’avez pas l’habitude d’associer une photo à vos contacts, cette solution vous ira très bien. Sinon… pour vous éviter de tester les 20 solutions que j’ai essayées et qui ne marchent pas, je vais vous donner tout de suite la solution qui marche.

Sur un périphérique qui tourne sous Android (téléphone, tablette, voire même une machine virtuelle créée avec VirtualBox et l’ISO de Android x86 — perso, j’ai utilisé la version android-x86-4.0-RC2-eeepc.iso, la version KitKat r2 ne fonctionnant pas –), vous synchronisez votre carnet d’adresses GMail de façon classique. Puis vous installez Super Backup : SMS & Contacts. Il ne vous reste plus qu’à faire un Backup de votre carnet d’adresses. Le fichier contacts_XXXXX.vcf généré contiendra bien les photos (oufff). Certes, retaillées en 48×48, mais c’est mieux que rien. L’import dans Zimbra web4all.fr ou dans l’interface web de Net-C.com ne posera aucun problème.

3) L’agenda

Comme je l’ai déjà dit dans mon précédent billet, je n’utilisais pas l’agenda Google. Néanmoins, il semblerait que Google ait déjà fait une petite documentation pour vous qui semble encore mieux que ce que j’aurais pu vous faire : https://support.google.com/calendar/answer/37111?hl=fr. Maintenant, là aussi, j’imagine que ça peut être galère si vous avez l’habitude de joindre des documents à vos rendez-vous (ça doit être le même genre de galère que l’export des contacts avec photos).

4) La synchro sous Android

Je vous rassure tout de suite. Les deux solutions que je vous ai proposées étant compatibles activesync, il vous suffit de créer un nouveau compte de type « Entreprise ». Voici alors les informations à renseigner :

Chez Net-C.com :

  • Serveur : sync.net-c.com
  • Port : 443
  • Sécurité : SSL/TLS
  • Nom d’utilisateur : votre adresse email chez net-c.com

Chez web4all.fr :

  • Serveur : push.web4all.fr
  • Port : 443
  • Sécurité : SSL/TLS
  • Nom d’utilisateur : votre adresse email chez web4all.fr

Personnellement, je n’ai synchronisé que le carnet d’adresses et l’agenda, pas les emails. En effet, si vous laissez coché les emails, vous serez obligé d’utiliser le logiciel natif de messagerie Android (bof bof). De plus, vous serez obligé d’avoir comme adresse d’expéditeur votre adresse Net-C.com ou web4all.fr. Or, personnellement, j’aime que l’adresse de l’expéditeur soit emmanuel@desvigne.org. Pour toutes ces raisons, je préfère utiliser le client de messagerie libre K9-mail, mon compte configuré en IMAP. Ce client relève les emails en mode push (IMAP4 rev1), ce qui fait que j’ai les notifications d’emails de ma boîte de réception en temps réel. Et je relève les autres dossiers une fois par heure, ce qui est bien suffisant, faisant ainsi des économies de batterie. Classe non ?

Remarque : si vous êtes vraiment un intégriste, et que vous voulez vraiment vous débarrasser de tous les outils de google, y compris les outils de synchro, sachez que vous devriez trouver votre bonheur en utilisant CardDAV-Sync pour les contacts, et CalDAV-Sync pour les rendez-vous. Ou bien la solution DAVdroid qui semble fonctionner parfaitement (étrangement payante sur Google Play, mais gratuite sur le store de l’open-source F-Droid).

Bon d’accord, tout ça était un peu long. Mais on n’a rien perdu, ni nos données, ni les fonctionnalités. Au pire, si on est gourmand, on paye le service d’email (12 €/an, HT ou TTC suivant la solution). Et on a gagné en liberté. Moi, personnellement, ça me va bien, je me sens mieux… 😉

download Fond musical : Jean-Michel Jarre – Oxygene IV

Laisser un commentaire