SLAM : Grand Corps Malade

Hier soir, "tout le monde en parle" (l’émission de Thierry Ardisson sur France 2) a donné l’occasion de découvrir (ou de redécouvrir) le SLAM, cet art à part, entre le rap et la poésie.

Ce fut pour moi l’occasion de découvrir un grand slameur : Grand Corps Malade, que le présentateur n’a pas hésité à comparer avec Jacques Prévert. L’artiste a ainsi pu donner un bref aperçu de son talent, en jouant deux morceaux :

  • Saint Denis (que vous pouvez écouter sur son site),
  • et "Ma Tête, Mon Coeur, Mes couilles", dont voici la vidéo (au format MPEG1 pas beau, mais que tout le monde peut lire) :

Et pour le même prix, voici les paroles :

Le corps humain est un royaume, où chaque organe veut être le roi.
Il y a chez l’homme trois leaders qui essaient d’imposer leur loi.
Cette lutte permanente est la plus grosse source d’embrouilles,
Elle oppose depuis toujours la tête, le coeur, et les couilles.

Que les demoiselles nous excusent si on fait des trucs chelous,
Si un jour on est des agneaux, et qu’le lendemain on est des loups,
C’est à cause de c’combat qui s’agite dans not’coprs,
La tête, le coeur, les couilles discutent, mais sont jamais d’accord.

Mon coeur est une vraie éponge, toujours prêt à s’ouvrir,
Mais ma tête est un soldat qui s’laisse rarement attendrir,
Mes couilles sont motivées, elles aimeraient bien pécho cette brune,
Mais y’en a une qui veut pas, putain ma tête me casse les burnes.

Ma tête a dit à mon coeur qu’elle s’en battait les couilles,
Si mes couilles avaient mal au coeur et qu’ça créait des embrouilles,
Mais mes couilles ont entendu et disent à ma tête qu’elle a pas d’coeur,
Et que mon cœur n’a pas d’couilles, ma tête n’est pas prête d’avoir peur.

Moi mes couilles sont tête en l’air, et ont un coeur d’artichaut,
Et quand mon coeur perd la tête, mes couilles restent bien au chaud.
Et si ma tête part en couille, pour mon cœur c’est la défaite,
J’connais cette histoire par coeur, elle n’a ni queue ni tête.

Moi les femmes j’les crains, autant qu’je suis fou d’elles,
Vous comprenez maintenant pourquoi chez moi c’est un sacré bordel,
J’ai pas trouvé la solution, ça fait un moment qu’je fouille,
Je resterai sous l’contrôle de ma tête, mon coeur, et mes couilles.

Remarque !!! : évidemment, le but de cet article est de faire de la publicité pour cet artiste. Si l’artiste lui même, ses représentants, ou la chaîne de TV souhaitent que je retire cet extrait de l’émission, envoyez-moi un courriel.


Commentaire

SLAM : Grand Corps Malade — 4 commentaires

  1. fan de G.C.M. j’ai adoré St Denis, suis exilée ça me rapel trop le pays.
    kdo pour noel a mes amis : le cd de G.C.M
    bravo GRAND CORPS MALADE et viv le renouvo de la poésie

Répondre à Anonyme Annuler la réponse.