Qu’est-ce qui fait peser le mammouth ?

Décidément, j’aime les chiffres ces derniers temps… Mais ça n’est pas ma faute, c’est l’actualité qui veut ça.

En effet, je viens de lire que le gouvernement a décidé (dans son grand arbitraire) de supprimer 10’000 fonctionnaires dans l’enseignement. Si ce chiffre peut paraître élevé, ne connaissant pas les détails, je ne me prononcerai pas sur sa justification. Par contre, ce qui est plus intéressant, c’est un autre chiffre que nous pouvons lire actuellement dans la presse : l’éducation nationale compterait environ 1,2 million de fonctionnaires (par conséquent, hors personnes de droits privé ou fonctionnaires de la fonction territoriale qui interviennent dans les écoles élémentaires) pour… 13 millions d’élèves !!!

Amusez-vous à faire le ratio : ça fait un employé pour 11 élèves !!! Qui a déjà vu des classes de 11 élèves ? D’accord, il est impossible d’imaginer une équipe pédagogique et logistique qui se résume à des enseignants exclusivement. Mais tout de même. Mes quelques souvenirs scolaires me rapportent des classes à plus de 25 élèves dans le primaires, et à plus de 30 dans le secondaire.

Quand je pense que dans un compte administratif, on commence à trouver anormal que des frais de gestion dépassent 20% du budget, que dire quand on voit que ceux-ci dépassent certainement les 50% ? Assurément, si je continue de penser que le nombre d’enseignants est insuffisant, et que le système éducatif est mal adapté à la diversité psychologique de nos têtes blondes, ce genre de chiffre confirme ce dont j’avais l’intuition : il y a certainement quelque chose à faire pour rendre le mammouth plus efficient.


Commentaire

Qu’est-ce qui fait peser le mammouth ? — Un commentaire

Répondre à fabien Annuler la réponse.