Emoze/eBuddy : solutions gratuites de push mail/IM sous windows mobile

Je vous avais raconté mes déboires avec la fin de ten-mobile et le parcours du combattant pour ouvrir ma ligne sfr. Et bien ça y est, cette ligne est enfin ouverte… Et l’option Pass Surf 2.0 est opérationnelle (enfin, ça a été galère ici aussi, vu que sfr active le contrôle parental par défaut – ce qui fait que rien ne marche-, et qu’il a fallu appeler deux fois le service client pour le désactiver). Résultat : je peux surfer en illimité avec mon mobile. Enfin, officiellement, cette offre n’est pas compatible avec mon QTEK 9100, mais en bidouillant dans la base des registres pour modifier le userAgent du navigateur Opera, tout fonctionne (c’est d’ailleurs ainsi que je fais pour surfer pas trop légalement avec cette même option sur mon eee-pc sous Linux équipé d’un mini dongle blue tooth, mais chuuut 😉 ). En effet, l’option Pass Surf 2.0 ne donne accès qu’aux protocoles http/https, et uniquement via un proxy qui vérifie le userAgent du navigateur, afin de ne laisser passer que les flux à destination des navigateurs de téléphones mobiles (et pas ceux de PC).

Maintenant, pour 12 € de plus par mois, j’avais tout de même trois options en moins que chez ten-mobile. Heureusement, le monde du libre et des freeware m’a bien aidé, et j’ai pu combler cette lacune :

  • tout d’abord, j’aimais bien surfer avec opera-mini (une version light du navigateur opera, fournie sous forme d’applet java, qui télécharge le flux html depuis un proxy retravaillant les informations pour qu’elles pèsent moins lourd et s’affichent mieux sur un téléphone). Et bien, contre toute attente, opera-mini version 4.1 fonctionne sans aucune bidouille (ceci dit, c’est dans l’intérêt de l’opérateur, vu que pour lui, un utilisateur qui navigue avec opera-mini est un utilisateur qui consomme moins de bande passante). Évidemment, ce navigateur est limité sur les sites remplis de java-script ou de flash, mais pour du surf classique, c’est quand même bien pratique et plus rapide ;
  • ensuite, avec ten-mobile, j’avais le push-mail. Bon, ça n’avait jamais trop bien marché, mais tout de même… Et bien là, j’ai découvert emoze, un logiciel gratuit de push mail. C’est : un client à installer sur le mobile, et initialement, il fallait aussi laisser tourner un PC 24h/24 sous Windows avec Outlook et un plugin dessus, l’ensemble servant à rerouter les courriels (ce qui n’était pas très développement durable, vous en conviendrez). Heureusement, les dernières versions d’emoze savent récupérer de façon native les emails depuis les comptes GMail ou Yahoo. J’ai donc rerouté une partie de mes emails sur un compte GMail créé pour l’occasion (pas besoin de recevoir tous mes emails en push, par exemple, j’ai filtré les messages provenant de listes de diffusion), et hop, contre toute attente, ici aussi, tout marche sans bidouille (c’est d’autant plus étonnant que je n’ai pas eu besoin d’activer l’option "use http tunel" ni de renseigner le proxy => je ne comprends pas trop comment un flux de push traverse ce dernier). Un seul petit inconvénient tout de même dans mon cas : emoze crée dans pocket outlook un compte (dont on ne peut modifier les options), qui permet de lire les 8000 premiers caractères du message sans avoir à le regarder avec le webmail. Et là, si je réponds à un message, le destinataire voit mon adresse @gmail.com, et pas mon adresse @desvigne.org. Mais tout ça n’est pas si grave… A noter qu’emoze est un produit commercial, mais qu’il existe aussi une solution libre de push mail : z-push. Mais je n’ai pas encore eu le temps de la tester…
  • enfin, avec ten-mobile, j’avais la possibilité (futile et peu utilisée dans mon cas) de tchatcher avec msn. Encore une fois, la solution existe : eBuddy. Cette solution d’Instant Messaging est multiprotocoles (msn, aim, gtalk, yahoo, etc.), et fonctionne : soit depuis le un navigateur web, soit par le wap, ou mieux encore, en téléchargeant une applet java pour téléphone mobile. Et là aussi, contre toute attente, sans bidouille, ça marche.

Ajoutez à celà que j’ai installé pRSSreader (ici aussi, changer le userAgent dans la base des registres pour que ça fonctionne) pour suivre l’actualité de mes flux RSS, et me voilà paré pour avoir Internet un fil à la patte pendant les vacances 😉

Fond
musical :

 

 

The Art Of NoiseParanoïmia : En parlant de musique étrange… 😉


Commentaire

Emoze/eBuddy : solutions gratuites de push mail/IM sous windows mobile — 7 commentaires

  1. Ok, merci pour cette review.

    Peux-tu me dire pour combien tu t’en tires par mois avec ton forfait plus les options et si c’est possible d’utiliser la portabilité du numéro en cas de changement de fournisseur.

    ++


    Posté anonymement par aloa (site web)
    • J’ai pris un forfait « sur mesure » d’une heure à 18 €/mois, et l’option Pass Surf 2.0 coûte près de 10 €/mois (les deux premiers mois sont à moitié prix). Pour la portabilité, normalement, elle ne fonctionnait théoriquement que de ten-mobile vers orange. Or, sur la toute dernière facture de ten-mobile (celle de juin 2008) apparaît notre numéro de RIO en haut de la seconde page. Et il paraît que grâce à ça (information non vérifiée), on peut envisager la portabilité vers tous les opérateurs.
      Bien à toi…

  2. Que d’aventures pour un forfait. Je suis content d’avoir un vieux téléphone en mobicarte.
    remarque on est geek ou on l’est pas. Je suis donc un faux geek. 😀


    Posté anonymement par a
    • Oh, tu postes avec un firefox 3 sous Linux… C’est déjà bien plus geek que la moyenne 😉
      Sinon, s’il n’y avait pas la nullité de SFR qui ne sait ouvrir une ligne en moins de 3 semaines, et leur parano qui les invite à filtrer un max sur leurs proxy, pour le reste, ça n’est pas trop compliqué. Les logiciels dont je parle sont très simples d’utilisation…

  3. Ping : desvigne.org » Blog Archive » PushMail pour GMail : nouvelle solution

  4. salut
    tu peux m’expliquer en privé ta solution : « mais en bidouillant dans la base des registres pour modifier le userAgent du navigateur Opera, tout fonctionne (c’est d’ailleurs ainsi que je fais pour surfer pas trop légalement avec cette même option sur mon eee-pc sous Linux équipé d’un mini dongle blue tooth, mais chuuut »

    merci

  5. @pascal: je peux te répondre en privé si tu le souhaites, mais sache que la solution se trouve aisément sur Internet.
    1) Pour Opéra sur un téléphone mobile, il faut un opéra assez récent (opera version 8 ne permettait pas de changer le UserAgent). Donc, il te suffit de télécharger/installer l’opéra version 9.5 bêta ici : http://www.opera.com/products/mobile/
    Ensuite, tu demandes comme URL :
    opera:config
    Il faut alors dérouler toutes les options, chercher (c’est assez pénible) la section « user agent », et mettre dans la zone « spoof user agent id » celui d’un iPhone, que voici :
    Mozilla/5.0 (iPhone U; CPU comme Mac OS X; fr) + AppleWebKit/420 (KHTML, à l’instar de Gecko) Version/3.0 Mobile/1A543 Safari/419.3

    Ne pas oublier d’enregistrer les modifications évidemment.

    2) si on veut surfer sur un PC en utilisant le téléphone comme modem 3G, pour le coup, ça devient illégal par rapport aux CGV de SFR. Mais là aussi, la soluce est sur le net.
    Si tu es sous Windows, sache qu’il faut avoir ActiveSync d’installé et un lien bluetooth qui marche pour que ton PC reconnaisse ton téléphone windows mobile comme modem. Si le téléphone n’est pas sous windows mobile, le pilote fourni avec le téléphone devrait convenir…
    Je n’ai pas fait ça sous Windows depuis longtemps, mais en gros, voici le principe :
    a) il faut que windows voit le mobile, et le détecte comme modem. Il faut donc un lien bluetooth, et créer un port COM (c’est la partie dont je ne me rappelle plus vraiment, il y a longtemps que je suis sous linux ; je ne sais plus s’il faut créer un COM entrant sur le mobile, un COM sortant sur le PC, voire faire les deux). Il va falloir chercher un peu…

    b) Une fois le modem détecté, dans le panneau de configuration windows, dans les propriétés du modem en question (dans les options avancées si mes souvenirs sont bons), il faut mettre comme chaîne d’initialisation :
    +CGDCONT=1, »IP », »wapsfr »

    c) créer une connexion vers internet, comme à l’époque où on utilisait les vieux modems 56K. Voici les informations à taper :
    Numéro de téléphone à composer : *99#
    Point d’accès : wapsfr
    Nom utilisateur : Aucun
    Mot de passe : Aucun

    d) dans ton navigateur, il faut utiliser le proxy suivant : 195.115.25.129 port : 9201 pour tous les protocoles. L’idéal : ne pas utiliser IE, mais utiliser Firefox. En effet, il existe une extension (quick proxy) qui permet en un clic de souris d’activer ou de désactiver le proxy (selon qu’on utilise la connexion du téléphone ou un accès plus classique).

    e) enfin, il faut changer le User Agent du navigateur. Pour-ce, le mieux est là aussi d’utiliser firefox : en effet, il existe une extension « User Agent Switcher » dans laquelle on peut programmer le user agent de l’iPhone (le même que celui déjà indiqué dans le point 1) ci-dessus), et de l’activer à la volée quand on en a besoin.

    Voilà pour les grandes lignes. Utiliser google pour plus de détails (surtout pour les Windowsiens, car je n’ai plus cet OS sous la main, je ne peux pas aider).

Laisser un commentaire