Passage à Linux

Bon, ben ça, c’est fait. A force d’installation/désinstallation de logiciels et de périphériques, mon Windows XP était devenu leeeennnnnt au démarrage. C’est vrai que mon pauvre Athlon 2600+ commence à dater, mais avec ses 3 disques durs et son Go de RAM, je pensais qu’il pourrait encore être utile pour une utilisation courante. Mais lasse d’attendre près de 10 minutes que Windows démarre l’interface graphique, les pilotes…, après avoir essayé (sans succès) de faire le ménage dans la base de registre et les services, je me suis résigné à réinstaller (pour la Nième fois) mon Windows XP. Et je me suis imaginé passer des heures à tout formater, installer l’OS, les pilotes, les logiciels, passer de looonnngues minutes avec M$ au téléphone pour activer la licence en dictant des numéros abscons, tout ça pour recommencer dans 6 mois ou un an. Marre !

Alors, j’ai pris une sage décision : passer à Linux. Bien sûr, depuis que j’ai eu mon tout premier PC (un 486DX2-66), j’ai toujours eu une partition Linux. Ca me permettait de tester moult distributions, faire les TP de mes cours, tester des logiciels, etc. Mais avouons que pour une utilisation normale, j’utilisais toujours Windows.

Une fois la décision prise de migrer à l’OS au pingouin, il me fallait trouver une distribution. Après avoir été longtemps fan des rpm (Slackware, Mandriva, Redhat…), pensant ne pas avoir le temps de me compiler moi-même mon OS à la façon Gentoo, et m’étant habitué aux pkg à la Debian (en effet, je ne peux plus me passer des "apt-get update && apt-get install le_truc_à_installer"), je recherchais un OS basé sur les outils apt/dpk. Mais lequel ? Debian ? Pas très sexy pour une utilisation "Desktop". Les lives CD installables façon Knoppix, Kaella, etc.) : trop instables. J’avais essayé Ubuntu il y a un an, et cette distribution ne m’avais pas tenté (pb de pilotes VDO et son, absence de paquetages fondamentaux). A tout hasard, j’ai essayé la dernière version en date (7.04 festy fawn). Et bien là, j’ai été agréablement surpris ! Le produit a vraiment bien évolué. Mais à la fin, on se retrouve avec… Gnome. Pas que je déteste, mais je trouve les outils de Gnome peu paramétrables. Des exemples ? La gestion du graveur de CD/DVD est basique. Dans les lecteurs multimédia, pas de possibilité d’activer des filtres pour désentrelasser l’image, lecteur audio simpliste… D’accord, on peut installer l’artillerie lourde (XMS par exemple), mais l’ensemble n’est plus très homogène.

Alors, je me suis tourné vers Kubuntu (Ubuntu mais avec KDE à la place de Gnome). Et depuis… Et bien tout va bien ! Evidemment, j’ai du installer quelques outils propriétaires (flash, java, etc.), mais in fine, tout marche !!! Et Windows ? Oublié. Vraiment, il ne me manque pas…

Après cette enthousiasmante introduction, après plus d’un mois de pratique, quel est le bilan ? Ce qui marche, contre toute attente (les idées reçues ont la vie dure) :

  • avec NTFS-3G, j’ai accès aux disques formatés NTFS en écriture (utile pour les HD externes et clés USB par exemple) ;
  • j’ai pu installer flash et java => aucun pb de navigation (enfin, j’ai mis firefox comme navigateur par défaut, je ne me suis pas fait à Konqueror pour surfer sur le net) ;
  • j’ai mis Thunderbird comme lecteur d’email par défaut ==> aucun souci pour migrer ma BAL ;
  • j’ai pu installer le même "homeplayer" que celui que j’utilisais sous Windows ==> je peux regarder la TV de la freebox dans les même conditions ;
  • en ajoutant simplement une source aux outils apt/dpk, j’ai pu installer tout les codecs et autres bibliothèques pour lire les MP3 et autres DivX, sans avoir tout à recompiler à la main (Amarok et Kaffeine sont vraiment d’excellents lecteurs) ;
  • j’ai trouvé des équivalents à tous les petits logiciels que j’utilise régulièrement (AVIdemux remplace avantageusement VirtualDub, Audacity fonctionne de base, Koepete permet de chater, KIIIB remplace Nero, etc.) ;
  • je suis même arrivé à faire tourner (avec Wine) les CD de Lapin Malin et autre Adibou de mes pitchounes.

Ce qui a nécessité que je mette les mains dans le cambouis, ou qui ne marche pas encore :

  • la webcam (Hercules) et mon scanner (Epson 2580) ne sont pas reconnues de base. La webcam a même nécessité une recompilation du noyau 🙁 . Mais bon tout marche à peu près maintenant ;
  • je n’ai pas trouvé comment mettre un mot de passe dans une archive ZIP (par contre, l’ouverture d’un fichier ZIP ayant un mot de passe ne pose pas de pb) ;
  • je n’arrive pas à synchroniser mon PDA sous Windows Mobile 5. Ceci dit, comme je n’utilisais cette synchronisation que pour faire une sauvegarde du Pocket, j’ai contourné le pb en utilisant l’excellentissime PPCPimBackup : ce logiciel sauvegarde le carnet d’adresse, l’agenda, etc. et met tout dans un fichier. Ce dernier peut alors être poussé en bluetooth (cette connexion marche très bien d’ailleurs) sur le PC ;
  • je ne suis pas arrivé à installer cinelerra (logiciel de montage vidéo proche d’outils de montage professionnels). Pour monter les vidéos de mon camescope, il y a bien Kino, mais ce dernier ne joue pas dans la même cour…
  • je n’arrive pas à faire fonctionner mon oreillette bluetooth ;
  • je ne peux acheter/écouter des musiques ayant des DRM. Mais bon, ça, ça ne me manque vraiment pas.

Evidemment, certains de ces problèmes pourraient être résolus rapidement en changeant/patchant le noyau, ou en compilant/recompilant les produits moi-même depuis les sources… Mais je ne suis pas chaud pour cette solution. En effet, cette fois-ci, je souhaite garder mon Linux stable. A la prochaine mise à jour majeure de Kubuntu (en octobre je crois), j’aimerais bien que cette mise à jour se fasse automatiquement comme sur des roulettes. Or, en compilant les bibliothèques à la main, ou en ajoutant des binaires, je risque de me retrouver avec des conflits de version entre ce que j’ai installé manuellement, et ce qui vient des mises à jour. J’ai toutefois une idée pour cinelerra : faire une installation en chroot. Si ça marche, je ferai un tuto…

En conclusion : et bien non, vraiment, Windows ne me manque pas. Les problèmes que j’ai rencontrés, et qui pourraient perturber un débutant en informatique, sont principalement dus aux fabriquants qui ferment les spécifications de leur matériel, rendant l’installation des pilotes parfois périlleuse. Passé ces problèmes, dans tous les domaines d’utilisation de la vie courante, Linux s’avère tout à fait simple, complet, stable, bien traduit (ce qui pourrait perturber le newbie)… Bref, je suis convaincu de Linux pour les serveurs depuis… bien longtemps (ça ne nous rajeunit pas). Et bien après cette expérience, je commence à être convaincu de Linux pour le poste de travail (au moins pour le grand public ; car pour les professionnels, il faudra déjà virer tous les progiciels qui ont été développés avec les outils de RAD, et les EDO genre les Visual machin et autres dot net trucmuche).


Commentaire

Passage à Linux — 6 commentaires

  1. Yo,
    J’ai été surpris de lire un mail dans lequel tu repondais à une question que je ne t’avais pas posée… Ce n’est donc as moi l’anonyme …
    Pour info, je viens de faire une migration (enfin, une reinstall) kubuntu 5->7
    J’ai eu de grosses galeres sur le Wifi, mais maintenent, c’est plié.
    Si jamais tu trouves comment faire la synchro avec Windows Mobile, ca m’interesse (j’ai un Smartphone SPV e650 depuis deux semaines).
    @+

  2. Ah ! Mince ! L’expéditeur anonyme était chez free, et connecté sur un dslam proche de Toulouse ==> j’ai pensé que c’était toi. Mea culpa à vous deux.

    Pour la synchro avec Windows Mobile, j’ai trouvé des tutos sur le net…(ici je crois : http://www.synce.org/index.php/Windows_Mobile_2005_Support). Mais ça n’a pas marché avec mon QTEK 9100 🙁 Maintenant, d’autres ont suivi la même procédure avec des iPAQ et y sont arrivés, alors… peu être faut-il être plus persévérant que je l’ai été.

    Sinon, voici l’extrais de l’email que je t’ai envoyé hier, et qui, je l’espère, intéressera notre anonyme :

    J’ai répondu un peu vite sur le site :

    * au préalable, il faudra installer vlc (apt-get install vlc) ;
    * certain thèmes graphiques le font planter => en local, je laisse le thème par défaut ;
    * comme sous Windows : une fois lancé, il vaut mieux attendre une dizaines de secondes avant de dérouler le menu en cliquant bouton droit sur l’icône de la barre des trays (sinon, plantage) ;
    * à l’installation de java, celui-ci s’installe dans /usr/java/jre1.6.0_01/ Evidemment, dans ces conditions, le binaire « java » qui est lancé est toujours celui du jre 1.4 . Solutions : soit tu copies le /usr/java/jre1.6.0_01/bin/java dans /usr/bin (bof bof pour garder ta distribution stable), soit tu édites le script homeplayer.sh , et tu remplace la ligne « EXECJAVA=`which java` » par « EXECJAVA=/usr/java/jre1.6.0_01/bin/java ». Par sécurité, j’ai ajouté dessous un « CLASSPATH= »$CLASSPATH »:/usr/java/jre1.6.0_01/lib », mais ça, je crois que ça ne sert à rien.
    * dans les préférences de Homeplayer, la bibliothèque VLC doit être mise à « libvlc.so.0 » (alors que je crois que c’est « libvlc.so » par défaut). Sinon, tu peut aussi faire un lien symbolique de libvlc.so.0 vers libvlc.so sous /usr/lib
    * et pour terminer, si tu veux lancer homeplayer depuis une icône sous Gnome/KDE, le problème est qu’un terminal shell reste ouvert. Solution : ajouter un joli « nohup » et quelques « > » et autres « & » bien sentis à la dernière ligne du script « homeplayer.sh », qui devient :
    nohup $EXECJAVA $JAVA_OPTS -cp « $CLASSPATH » $LIBRARY_OPTS $MAINCLASS $HP_OPTS $@ >/dev/null &1 &

      • Mais c’est bien un de la liste que tu proposes que j’ai utilisé (freeplayer). Mais comme tous les logiciels cités, il ne s’agit que d’un front-end à d’autres outils/bibliothèques, comme VLC (je crois que tous ceux de la liste utilisent VLC, java, etc.). Mais je n’utilise pas VLC tout seul. CQFD.

        Bien cordialement à toi, Mz l’Anonyme 😉

Répondre à Manu Annuler la réponse.