Chef, au rapport chef !

Un p’tit article léger en ces temps de mouvements sociaux. Et oui, pour ceux qui suivent, nous étions au concert de Superbus samedi dernier. Obligé de faire un petit compte-rendu.

Seb, Manu, et ManuAlors, Seb est passé me prendre à 17h10. Traversée de Nancy un samedi soir… finalement, pas tant de circulation que ça. Arrivée chez mon homonyme (un autre Manu) à 17h40. De là, petit passage pour acheter des de la nourriture genre "sandwich + frites + glace vanille" dans un drive de restauration rapide d’origine belge (dont le coté diététique n’a rien n’à envier à leurs homologues américains ; ceci dit, il faisait froid, ce surplus de calorie était justifié 😉 ).

Arrivée sur le parking du Zenith vers 18h20. Nous attaquons les sandwichs, avant que leur doux parfum n’imprègne définitivement les sièges. Tout en mangeant, nous voyons les autres spectateurs arriver. Heuuu… enfin, il y a deux gammes de personnes : les parents, qui font le chauffeur (certains resteront, d’autres reviendront faire la navette), et leurs enfants. Vous l’aurez compris : la moyenne d’âge était autour de… aller, on va dire 18 ans en moyenne. Ce qui nous donne pas mal de lolitas avec un collant de laine rayé en noir et blanc, ou de toutes les couleurs.

Ouverture des portes vers 18h50… Pas le temps de manger le dessert => je finis ma glace dans en faisant la queue dans le froid (je savais bien que je ferais une erreur stratégique avec une glace). Bon, fouille rapide (on sent que ça n’est pas un concert de hard rock ou de punk), et petit passage par le bar pour prendre une mousse. Deuxième erreur stratégique : on a eu le droit à un verre en plastic remplis d’un mélange mousseux dans lequel les ferments ne semblaient pas avoir fini leur travail.

Bon, enfin en place. Bonne idée de Seb : se mettre juste derrière le carré VIP. Pô bête… En effet, comme il s’agit de gens qui, souvent, ne payent pas leur place, tous ne viendront pas. Aussi, le dernier rang de ce carré (c’est à dire le rang juste devant nous) est resté vide (sauf quand les hôtesses d’accueil du Zenith ont pris leur pause).

Enfin de la musique. La première partie est assurée par le groupe Eva Spector (leur site MySpace). Groupe de rock minimaliste (un guitariste+chanteur, un bassiste, et un batteur). J’ai eu un peu peur en voyant arriver le chanteur torse nu d’emblée, mais finalement, bon son, bonnes chansons, bref, du plaisir. Ils méritent d’être mieux connus…

WOW Six ou sept chansons après, petite pause le temps de mettre en place le décor de Superbus (un aperçu dans la photo ci-contre que Seb a essayé de prendre – pas facile dans ces conditions nocturnes -). Et là, miss Jennifer Ayache entre en scène. Même style lolita que ses fans décrits ci-dessus, une pèche d’enfer, et elle enchaîne. Tout son dernier album y est passé (WOW), ainsi que quelques anciens tubes. J’ai eu un peu peur au début : si les djeunz bougeaient bien, les chauffeurs (si vous avez suivi, je parle des vieux ; non non, nous, on n’est pas vieux… même si, ce soir là, on a bien senti qu’on n’était plus au lycée) avaient du mal à se dérider. Mais ça a changé quand Jenny (pour les intimes) a fait une reprise de Nirvana (Breed) : les anciens reprenaient les refrains en coeurs, et les djeunz devaient bien se demander d’où sortait cette chanson que papa/maman connaissait par coeur, et qu’ils ne connaissaient pas. Dès lors, les quelques tubes enchaînés ensuite auront tôt fait de faire chanter toute la salle (totalement remplie). Bref, une belle performance…

Vivement le prochain concert (dans 2 mois environ). Mais je ne peux en dire plus, c’est encore un secret pour certains (enfin, un indice peut-être dans le fond musical… :o) ).

Fond
musical :

 

 

Linkin ParkWhat I’ve done : Tien, le single sorti tout droit du dernier album de Linkin Park (Minutes To Midnight). Pourquoi donc est-ce que je mets ça là…? :o)


Commentaire

Chef, au rapport chef ! — 10 commentaires

  1. engagé baleine euh non Manu, rapport exhaustif ma foi, mais dis moi tu te sentais pas un peu vieux dans cette affaire^^? et pis je te signale que tu as eu « un peu peur » deux fois en une soirée… ça fait beaucoup pour un anarchiste^^ et troisieme remarque, vous vous étiez concertés pour l’uniforme, vous avez tous les 3 l’air de porter le même gilet^^ (caustique je suis ce soir) :)))

    • Ben oui que j’avais un peu peur… Toute une soirée sans mon clavier pour me défendre 😉
      Vieux ? Heuu… oui, il me semble que je l’ai dit non ? (même si je ne suis qu’à peine au zénith de ma vie, statistiquement parlant ; mais tout est relatif…).
      Quant au gilet (de saison, il faisait froid), tout faux : un pull gris, un gilet gris, et un autre chocolat/vanille. Rien à voir. Et encore, t’as pas vu les dessous, vraiment plus rien à voir 😉

      • au zénith de ta vie… joli jeu de mots (volontaire?) de quels dessous tu parles, je veux tout savoir hein^^ vous vous êtes quand même pas dessapés dans les toilettes pour hommes pour comparer vos slips kangourous… ou alors il manque un bout à ton rapport^^

        • Pour ta première question : involontaire (ou alors, je suis schizo 😉 ). Quant à ta deuxième question… Vengeance !!! Je ne répondrai pas. Depuis le temps que je me dis que j’aimerais bien être une petite souris pour savoir ce qu’il se passe durant les soirées de filles, et bien là, je te laisse sur ta faim :o) Gnarf gnarf gnarf…

          • mais il ne se passe rien dans les toiletes des filles (n’ayons l’air de rien, soyons désinvoltes^^)… dis donc, pas couché à 1h58 ? moi g lu jusqu’à 0h32 et g eu un mal fou à sortir du lit ce matin… tssss vivement le we^^

          • evidemment cétait moi^^ connectée du boulot mais non identifiée (un oubli ça se fait automatiquement chez moi)… mais tu le savais^^

          • Naaannnn.. J’ai dit « durant les soirées entre filles ». J’ai pô dit dans les toilettes, à moins que vous ne passiez toute la soirée dans les toilettes 😉

          • hann g mal lu (et oui ça m’est arrivé de passer une soirée dans les toilettes , mais les circonstances étaient particulières^^)… dans les soirées entre filles on parle des mecs c’est simple… :))

  2. Pour la fouille type « concert hard », tu auras le compte-rendu dans 5 mois (Yes, Nightwish à Toulouse …). M’empêchera pas de tenter l’introduction illicite d’appareil photo. Vu mon age quasi grabataire, vont pas se méfier …
    Pourquoi veux-tu que les levures aient terminé leur fermentation : vu la moyenne d’age, z’avaient pas le droit de vendre de l’alcool …

    • Tu aimes prendre des risques 😉 Mais c’est vrai qu’il y a des endroits où ils n’oseront pas chercher :o) D’ailleurs, c’est là que Seb avait planqué le sien, ne sachant pas que le passage serait si rapide…

      Nightwish ? Ouaouuuu… T’as du bol : Paris, Strasbourg, Lyon, Marseille, Toulouse… Rien de tout près (faut aller à Paris ou à Strasbourg). Ce qui est facile avec le TGV. Le pb, c’est qu’il faut revenir…

      Pis aller, t’es pas si grabataire que ça (et puis moi, comme on est conscrit, ça m’arrange 😉 ).

Répondre à Manu Annuler la réponse.