Riposte graduée : la loi Hadopi, comble de l’absurde…

Sans aucune surprise, notre bon président a soutenu avant-hier au conseil des ministres le projet de loi Hadopi. Et, cher lecteur, comme tu n’es certainement pas spécialiste du droit (moi non plus), et encore moins du droit Internet, voici une petite analogie :
1) tu commandes sur e-bay en provenance directe de Taïwan la batterie qui va bien pour ton téléphone mobile, et tu "oublies" de passer par la douane pour payer les taxes : premier avertissement, on t’envoie un courrier ;
2) un ami, parti passer quelques semaines de vacances à la Havane, t’envoie une jolie boîte de cigares roulés sous les aisselles comme on n’en fait que là bas… hop, tu reçois un courrier recommandé avec AR ;
3) ta grand mère t’envoie de Marseille la copie du dernier CD de Nina Simone qu’elle vient de s’acheter : cette fois-ci, c’en est trop : on t’enlève ta boîte aux lettres ! Plus le droit de recevoir du courrier, la Poste t’ignorera dorénavant…

Quoi ? Et en plus, tu te pleins ? Tu expliques que tu es chercheur d’emploi, et que dans ta situation, de façon anecdotique, il n’est pas inutile de recevoir du courrier ? On s’en fou ! Tu expliques que te priver toi de boîte aux lettres, c’est te priver toi de courrier, mais aussi, en priver ta femme, tes enfants, le chien, etc. On s’en fou !

Alors, tu trouves injuste que la Police, sous couvert d’une commission rogatoire, passe son temps à ouvrir ton courrier, qui est par excellence quelque chose de privé ? Et bien là aussi, tu te fourres le doigt dans l’oeil cher lecteur. Car ça ne sont pas les forces de Police qui ont fait ce gratifiant travail de voyeurisme, mais de sympathiques sociétés privées, sponsorisées par les fabricants de cigares (qui ferment les usines malgré des profits difficiles à masquer entre parenthèses) et les producteurs de batteries pour portables.

Et bien, cher lecteur, si tu as compris le burlesque de cette histoire, tu as compris le projet de loi Hadopi. Tu remplaces le courrier papier et la Poste par Internet et ton fournisseur d’accès, et tu y es. Voilà comment l’État, dans sa grande volonté de défendre la veuve et de l’orphelin, voit la notion de justice.

Encore une fois, je jubile : je pense à tous ces gens qui, bientôt, seront privés de leur liberté fondamentale de pouvoir communiquer dans ce monde devenu numérique. J’aimerais savoir comment ils vont assumer les choix qu’ils ont fait dans les urnes il y a un an, alors qu’ils pensaient qu’il n’y avait rien de mieux que la loi du marché pour sécuriser le cours des actions des majors dont leurs placards regorgent… Ah bon, tu penses que ce ne sont pas ces gens là qui ont à être inquiétés par cette loi ? Mince alors, on m’aurait menti ???

Fond
musical :

 

 

Nina SimoneSinnerman : J’adore cette chanson, découverte la première fois dans le film « L’affaire Thomas Crown ».


Commentaire

Riposte graduée : la loi Hadopi, comble de l’absurde… — 8 commentaires

  1. Héhé, enfin un commentaire sur cette débilerie. J’espère que tu n’as pas lu le commentaire de Pascal Nègre à ce sujet, c’est affligeant.

    @ toute, je vais aller recompiler mes softs pour leur ajouter une couche ssl ! :-/


    Posté anonymement par DcdDtc (site web)
  2. « Bon » président… ça commençait mal.
    Le doigt dans l’oeil… erreur d’aiguillage.
    Dis, ça veut dire que tu vas plus m’envoyer de DVD piratés ?^^

    • Comment ça, tu l’aimes pas notre « bon » président ??? Le président de tous les Français ??? :o)
      Ah si, au contraire, je vais t’envoyer 4 fois plus de DVD piratés par courrier postal, vu que je ne pourrai plus te les mettre à disposition par internet… quand je vous dis que c’est absurde…

  3. géniale la chanson
    merci de l’avoir mise en ligne !

    et * pour cette loi de daube.

    A vouloir voter pour le tout sécuritaire, on a choisi la voie du fashisme
    la boite de Pandore, comme en 33 est ouverte !

    va falloir réorganiser la Résistance.


    Posté anonymement par virginie (site web)

Répondre à nea Annuler la réponse.