C’est le Muppet Show au PS

Le dernier billet de Vincent Bellais me rappelle une blague qu’on m’a envoyée récemment. Je vous la fais courte :

<<

Trois anciens copains de promo discutent dans un café.
Le premier : moi, j’ai hérité de l’épicerie de mes parents. Elle était vieillotte, mal agencée… Bref, j’ai fait des travaux, refait la déco, mis de bonnes choses dans les rayons… C’est pas encore Carrefour, mais ça démarre bien.
Le second : moi, j’ai hérité d’une quincaillerie. Enfin, c’était plutôt une vieille droguerie. J’ai mis de l’ordre, mis en rayon des trucs modernes pour bricoleurs du dimanche… Bon, c’n’est pas encore Castorama, mais ça décolle bien…
Le troisième : moi, j’ai hérité d’une maison close. Vous auriez vu ça… J’ai donc mis les vieilles tenancières à la retraite, j’ai embauché de jeunes hôtesses toutes mignonnes… Bon, c’est pas encore le PS, mais c’est déjà un beau bordel !

>>

Sans rancune Maxime… :o)

download Fond musical : Da Silva – L’indecision

Commentaire

C’est le Muppet Show au PS — 4 commentaires

  1. Oui, évidemment sans rancune. C’est effectivement un beau bordel chez nous, mais j’espère que cette semaine qui commence va régler certains problèmes et effacer certaines paroles inacceptables dans la bouche de socialistes.

    De toute façon, j’en ai marre de ne parler que de ça sur mon blog, donc maintenant on se donne tous la main et on chante: « Fra-ter-ni-té, fra-ter-ni-té… » Euh non. « C’est la luuuuuuutteuuuuh finaaaaaleeuuuh… »

    😉

  2. @Maxime: honnêtement, ça n’est pas tant le fait qu’il y ait plusieurs courants de pensée au sein du PS qui est grave (au contraire, je suis contre la pensée unique, chacun doit pouvoir garder sa sensibilité). C’est la gestion de cette « crise » par les deux protagonistes qui est plutôt pathétique…

Répondre à Maxime Annuler la réponse.