Interdiction d’apéros géants : conseil de lecture

Ce blog est silencieux ces temps-ci, il est vrai, la faute à mes occupations diverses et variées dans la vraie vie. Ça n’est pas pour autant qu’il n’est pas des news qui me font pour le moinssursauter. Et au bout d’un moment, trop, c’est trop. Je vais vous relater deux événements qui semblent n’avoir aucun point commun. Et pourtant…

En août 2009, je lisais un livre : le maître des noms, de Josef LADIK. Et ce matin, je lis le résultat d’un sondage publié par 20 minutes : 58% des français sont d’accord pour interdire les apéros géants.

Le livre de Josef LADIK se passe dans un futur proche. Il décrit un monde très orwellien qui fait froid dans le dos, emblématique de ce que je redoute comme avenir pour mes enfants. Sauf que si le big brother de 1984 semble un peu démodé de nos jours, le monde peint dans le maître des noms ressemble comme deux gouttes d’eau à celui où l’on vit ! Remplacez l’actuelle démocratie molle par une dictature douce, et vous y êtes. Je ne suis pas le seul à penser la même chose. L’amie à qui j’ai donné le bouquin m’a même avoué avoir été troublée à sa lecture, tant il dérange : trop près de la réalité. Il nous montre qu’il ne manque pas grand chose à notre monde d’aujourd’hui pour basculer dans une société où, sous prétexte de vouloir notre bien malgré nous, tout nous est interdit, sauf ce qui profite à quelques individus qui ont le pouvoir.

Ce qui nous rassure, c’est qu’en refermant ce livre, on se dit qu’il reste encore quelques détails qui différencient notre univers de celui du roman. Bon, ce ne sont que quelques détails hein, mais ça rassure. Par exemple, dans la vraie vie, il n’est pas interdit d’organiser des réunions de masse. Les flash mobs ne sont pas prohibés que diantre !…

Alors, quand je lis que, sous prétexte qu’un mec bourré s’est jeté dans un fleuve lors d’un apéro géant organisé via facebook à Nantes, une majorité écrasante de moutons de français est d’accord pour interdire l’organisation de manifestations géantes… je crois rêver ! Mais bordel, réveillez vous !!! Depuis quand y a-t-il a besoin de regroupements massifs de personnes pour que les gens bourrés fassent des conneries ? Les livres de littérature qu’on nous imposaient de lire à l’école m’auront au moins appris que, de tout époque, il suffit d’un ou deux excités, et d’une ou deux bouteilles d’alcool (plutôt trois si vous préférez) pour qu’un accident arrive. Coups de couteau, paris stupides du niveau « à qui pisse le plus loin » qui finissent dans le fleuve… L’interdiction d’attroupement de masse n’y changera pas grand chose !

Mesdames et messieurs les Français, qui êtes prêts à accepter moult lois liberticides sous prétexte de défendre votre petite sécurité, réveillez-vous ! Tout d’abord, ne vous leurrez pas. Ça n’est pas votre sécurité que ces lois défendent. Mais la sécurité de ceux qui ont beaucoup à perdre (leurs milliards, leur pouvoir). Mais pas la vôtre, dont tout le monde se moque. Personne n’interdira un attroupement de trois gus bourrés sur un trottoir. Pourtant, ces trois là seront peut-être plus dangereux pour vous que les milliers de gens un peu éméchés certes, mais s’amusant dans un ambiance bon enfant dans les rues d’un centre ville.

Vous connaissez l’histoire de la grenouille ? Mettez une grenouille dans une casserole d’eau à 60°C. Elle trouvera cette eau trop chaude, et immédiatement, elle fera un bond pour sortir de la casserole. Maintenant, mettez cette même grenouille dans une eau à 20°C. Puis allumez le feu sous la casserole. Vous verrez. Oh, je ne dis pas que, petit à petit, la grenouille ne va pas trouver qu’il fait « un peu chaud ». Mais in fine, vous atteindrez les 60°C sans que le batracien ne se soit sauvé.

Alors, qui sommes-nous en fait ? Des moutons ou des grenouilles ? Les deux peut-être… Je profite d’avoir capté votre attention pour vous montrer un autre « détail » qui nous différenciait de la soft dictature de l’univers de Josef LADIK de celui de notre démocratie molle : dans le roman du maître des noms, les élus étaient promus à leurs postes par des lobbies, en échange du vote de lois visant à assurer la croissance de leur activité. Si vous n’avez pas peur de mal dormir ce soir, allez lire cet article de Seb Musset. Hop, un « détail » de plus qui disparaît… Alors, à quand l’implantation obligatoire de puces RFID ? Le bain dans lequel nous vivons est-il encore loin des 60°C ?

download Fond musical : Propaganda – P-Machinery : je n’ai jamais trop apprécié la version courte de cette chanson. Mais là, la version maxi 12 pouces m’a toujours donné des frissons…

Commentaire

Interdiction d’apéros géants : conseil de lecture — 2 commentaires

Répondre à vincent Annuler la réponse.