L’inconnu du métro

En voyageant dans les transports en commun, ou en regardant les gens passer devant une gare, ne vous êtes-vous jamais demandé « tien, lui, que fait-il dans la vie, où va-t-il ? ». Ou bien ce petit couple d’amoureux, ne vous êtes-vous pas posé la question « depuis combien de temps se connaissent-ils, comment se sont-ils rencontrés ? ». Moi, qui suis curieux, oui. J’assume même : ça m’arrive régulièrement.

Mais je sais que je ne suis pas seul à être curieux (dans le bon sens du terme, ne voyez pas là de la curiosité malsaine). La preuve : ça arrive régulièrement à Marie Dinkle, au point qu’elle en a fait un blog, l’inconnu du métro (flux RSS). Pour ce blog, elle fait ce que nous n’osons pas faire, à savoir, approcher les inconnus, et les inviter à se présenter. A dire qui ils sont, où ils vont… Puis elle les prend en photo (avec leur accord bien sûr), et elle nous relate tout ça. Sans voyeurisme aucun, maintenant, ce ne seront plus des inconnus 😉

download Fond musical : ZAZ – Je veux : une ‘tite jeune avec une belle voix, de beaux textes… à suivre donc.

Commentaire

L’inconnu du métro — 2 commentaires

  1. Je me pose ce genre de questions moi aussi, une façon de laisser courir son imagination. J’aime bien. Et c’est parce qu’il y a des gens comme Marie, comme toi, comme moi, que parfois on sent un regard bienveillant sur nos propres amours.

    Dans un tout autre genre et beaucoup moins romantique, j’observe aussi les gens aux caisses des supermarchés, quand il y a la queue. Tout petits supermarchés pour moi donc les gens y font des petites courses en général. Et là, selon le contenu du panier ou du caddy, je leur invente une vie …. En fait, j’aime observer les gens en général, si je n’ai rien d’autre à faire, ou rien d’autre pour m’absorber.

  2. @Firenze : ah oui, c’est vrai, moi aussi je fais ça dans les magasins… J’aime regarder ce qu’il y a sur leur tapi, et tenter d’imaginer un p’tit bout de leur vie. C’est humain je pense (ou alors, ça voudrait dire qu’on s’en moquerait royalement des autres, non ?).

Répondre à Manu Annuler la réponse.